Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

La Maladrerie des Templiers dans les gorges de l’Ardèche

06-11-2016 de 18:00 à 21:00

La Maladrerie des Templiers dans les gorges de l'Ardèche

La Maladrerie des Templiers dans les gorges de l’Ardèche : vers la fin d’un mythe ?
Conférence par Nicolas CLÉMENT, docteur en Histoire et Archéologie Médiévale

 

Dimanche 6 novembre à 18 h dans la salle communale du Récatadou à LABEAUME.
Libre participation aux frais

 


 

La Maladrerie des Templiers dans les gorges de l’Ardèche : vers la fin d’un mythe ?

 

C’est au cœur des gorges de l’Ardèche que se dressent fièrement les ruines de la « Maladrerie des Templiers » dans une des boucles de l’Ardèche sur sa rive droite.

Ces vestiges sont, avec la grotte Chauvet, les témoins passés d’une riche histoire où l’homme et l’environnement se confondent. Le cadre exceptionnel des gorges de l’Ardèche sert d’écrin à cet ensemble complexe, laïc et/ou monastique, tout droit sorti du Moyen Âge.

Autour d’un imaginaire populaire, le mythe des Templiers, venus se réfugier après les arrestations orchestrées par le roi de France Philippe le Bel en 1307 suivies de la dissolution de l’Ordre par le pape en 1312, prendra corps au cours du XIXe siècle. Depuis, la littérature régionale n’a cessé de colporter cette fable.

Après 4 campagnes de fouilles archéologiques, les premiers résultats scientifiques sont nombreux et permettent de renouveler complètement notre documentation sur ce site chargé d’une lourde et vieille historiographie tournée autour de la présence des Templiers.

C’est toute la physionomie du site qui a été revisitée avec la mise en évidence d’une chronologie relative complexe. Les bâtiments révèlent une occupation des lieux sur un temps long. L’étude du bâti a permis notamment de mettre en évidence deux états de construction pour l’église dont on peut encore admirer une partie des vestiges. L’une des découvertes majeures réside dans la mise au jour d’une église primitive semi-rupestre, édifiée bien avant la création de l’Ordre du Temple, mettant ainsi en brèche le mythe de la création de ce complexe monastique par les Templiers. Ce site est incontestablement fréquenté par des pèlerins et on vient se faire enterrer autour de ces deux églises comme l’atteste la découverte de plus de 50 restes d’inhumations sur moins de 20 m2.

Si la date de fondation de ce site reste encore un point d’achoppement, le mobilier céramique et métallique évoque un abandon des lieux entre les années 1320 et 1350.

La présence d’une charbonnière au XVIIe siècle confirme bien l’abandon de ce site comme établissement monastique au profit quelques siècles plus tard d’une exploitation forestière des lieux. L’agro-pastoralisme du XIXe-XXe siècle aura aussi un fort impact sur le site avec de nombreuses constructions en pierres sèches.

Les recherches menées sur le site de la Maladrerie des Templiers viennent confirmer tout le potentiel qu’offrent ces vestiges pour appréhender la genèse et les rythmes de vie d’un établissement ecclésiastique, qui plus est dans une situation géopolitique et topographique exceptionnelle car aux confins du diocèse d’Uzès et de celui de Viviers.

 

Print Friendly, PDF & Email

Détails

Date :
06-11-2016
Heure :
18:00 à 21:00
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

DOLMENS & PATRIMOINE
Téléphone :
+33 0.611 860 759
E-mail :
association@dolmensetpatrimoine.fr
Site Web :
http://dolmensetpatrimoine.fr

Lieu

Le Récatadou
Le Récatadou
Labeaume, 07120 France
+ Google Map

Les commentaires sont clos.