Les jardins suspendus

Les jardins suspendus à Labeaume

Les « jardins suspendus » du Récatadou sont des terrasses aménagées dans les falaises bordant la rivière Beaume. On y cultivait toutes sortes de légumes en fonction des saisons. Les jardiniers étaient aussi bien bâtisseurs, maçons, et carriers voire artistes. Ces jardins créés au cours du XVIIIe siècle ont été cultivés jusqu’au milieu du XXe siècle.

Afin de nourrir leur famille, les paysans ont aménagé des jardins aux limites extrêmes du vide. Ils n’hésitaient pas à s’encorder afin de fermer les diaclases par des murs de soutènement qui partent parfois 50 à 80 mètres plus bas.

Les jardins se divisent en trois groupes :

Le premier se compose d’une succession de terrasses aménagées qui descendent vers la rivière. Fait insolite : des escaliers creusés dans la roche comme une grotte permettaient d’accéder aux jardins inférieurs.

On accède à un deuxième jardin, divisé en trois terrasses, par un escalier agrippé au mur. Une galerie en pierre sèche dallée permet d’accéder à la deuxième terrasse située en dessous afin d’économiser de la place. Un autre escalier adossé au mur permet de pénétrer sur une troisième terrasse. On remarque également d es arcs de décharge dans la maçonnerie des murs en pierre sèche permettant de maintenir
ces murs contre l’érosion et le temps.

Le troisième jardin de petite taille a la particularité́ de comporter une citerne avec une tête sculptée dans la roche en guise de robinet pour prélever de l’eau ainsi qu’un petit oratoire.

Souvenir de nos ancêtres, ce riche patrimoine a été redécouvert à l’occasion d’un nettoyage réalisé en mars 2007 et il est mis en valeur autant que possible chaque année, par la mairie de Labeaume.

La municipalité a voulu créer un verger de collection sur le site des jardins suspendus du Récatadou. Les habitants de notre commune étaient appelés autrefois « les beca figua et sauto ranc » (les mangeurs de figues et sauteurs de rochers). Certaines familles en faisaient sécher plusieurs tonnes, le figuier étant l’arbre à pain du calcaire par excellence.

Pour la visite des jardins et du village, se renseigner auprès de la mairie, tel. 0475396423.

 

 

Les jardins suspendus du Récatadou

 

En amont et en aval du village, en rive gauche de la rivière, accrochés au flanc de la falaise, ont été édifiés par l’homme, des jardins suspendus.

Abandonnés depuis plus de 50 ans, ils ont été envahis par une abondante végétation d’arbres et arbustes qui, (avec les aléas climatiques), ont contribué à leur dégradation, de sorte qu’ils échappent bien souvent au regard d’un visiteur même attentif.

 

À l’occasion de la journée annuelle de débroussaillage que nous organisons chaque printemps depuis bientôt 10 ans, nous avons entrepris, avec l’accord de la municipalité, le nettoyage des jardins suspendus communaux du site du Récatadou, proches de la salle communale du même nom.

C’est ainsi que, munis de tronçonneuses, débroussailleuses, scies, sécateurs et autres outils, une trentaine de volontaires, membres ou non de notre association se sont mis à l’ouvrage.

 

À la faveur de cette journée, a été ainsi dégagée, une succession de terrasses superposées à l’aplomb de la falaise.

Chaque heure de celle-ci fut l’occasion de découvrir avec admiration l’audace et l’ingéniosité des paysans bâtisseurs qui, aux limites du vide, ont conquis sur celui-ci des parcelles cultivables qui font parfois à peine quelques mètres carrés.

 

Depuis, une équipe de bénévoles poursuit le nettoyage et l’entretien du site, gagnant peu à peu vers le bas de la falaise.
Consciente de l’intérêt de ce lieu exceptionnel, la commune a décidé de s’impliquer financièrement dans la sécurisation du lieu et la restauration indispensable des différents murets en pierre sèche, escaliers d’accès aux différents niveaux, etc.

De notre côté, nous continuerons à prendre une part active dans la réhabilitation, la mise en valeur, la présentation de ce site remarquable, conseillés en cela par notre ami Michel Rouvière, historien de l’architecture paysanne en Ardèche.

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont clos.