Voyage dans le temps à travers l’Ardèche méridionale

Vendredi 30 octobre

 

Un grand voyage dans le temps à travers l’Ardèche méridionale, avec les associations Clapas et Dolmens et patrimoine.

 

Amonite

C’est bien connu, les géologues s’expriment avec la plus grande facilité en millions d’années. Ce fut le cas pour Maryse Aymes, géologue, présidente de Clapas roche nature et paysage, et professeur de Sciences, lors de la conférence qu’elle a animée dans la salle du Récatadou à Labeaume.

C’est ainsi que cinquante personnes ont fait un voyage de 550 millions d’années dans le temps, transportées au gré des explications et des reconstitutions  proposées par Maryse. De l’ère primaire à l’ère quaternaire, le ballet des continents n’a jamais cessé. Collisions continentales et ouvertures d’océans se sont succédées. Les roches prises dans la formation des chaines de montagne se transforment, les océans et les continents se sont déplacés et les paysages ont continuellement varié.

Au primaire il y eut une chaîne de montagnes de plus de 8000 mètres de haut, au secondaire une mer a recouvert l’Ardèche et nous a laissé des moules, des huîtres, des ammonites fossilisées et même des crocodiles marins !
Puis lors de l’émersion, les roches calcaires ont subi la karstification : creusement des galeries et des grottes, pour certaines grandioses, en donnant parfois aux rochers des formes étranges. Enfin le volcanisme a aussi marqué le paysage, et l’homme a pu assister à l’éruption des plus récents volcans.

Après ce retour lointain dans le temps des questions ont été posées auxquelles Maryse a volontiers répondu.
Pour revivre la passionnante histoire géologique de notre région, il faut lire le Guide géologique de l’Ardèche dont elle est co-auteur avec Jean-Pierre Esteban, professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre, avec la contribution de Didier Nectoux, et de Philippe Barth, livre dont Maryse a présenté la deuxième édition par Omniscience et BRGM en fin de soirée.

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont clos.